Voyage au coeur de soi

Oui, oui, oui, je nous emmène en voyage, en voyage au cœur de soi, un voyage de santé, un voyage de
joie !
Oui, j’apprends à prendre le temps de vivre, le temps de respirer en conscience, le temps de m’alimenter
en conscience, j’apprends…
J’apprends.
La vie est une merveilleuse école et j’apprends, chaque jour, le contenu d’une dose nouvelle de saveurs et
d’arômes, de lumières, une injection de joie, — j’entretiens et je m’enrichis de tous ces petits riens qui fabriquent
mon monde…
… ces merveilleux petits « riens » : il y a le remerciement au soleil, à la coccinelle de ce matin dans le
sable, remerciement aux oiseaux qui m’enchantent dans cette pinède au bord de l’océan, le sourire à ce voisin de
bonne fortune, ce regard avec un policier bienveillant…
Oui, j’apprends à lister ces petits riens qui inondent et enchantent inépuisablement mes journées.
C’est nouveau pour moi et, au moment où j’écris ces mots, bien installée et tout emmitouflée sur le toit de
mon camion, ce vaisseau spatial magique qui m’offre ce beau voyage au cœur de soi, les oiseaux font un concert
en soprano majeur, accompagnant la musique des vagues de l’océan et la chanson du vent dans les pins, — un
émerveillement et l’humble remerciement infini au créateur ! Je suis heureuse en majuscules, je suis si heureuse !
Une boule de soleil chaud s’est nichée dans mon plexus, au secret de mon ventre, une couleur bleu-vert
brillant inonde mon cœur, ma tête reçoit à intervalles réguliers le scintillement de lasers blancs au rythme de mes
respirations amples et nourricières.
JE SUIS UN !
Je me sens expansée, grandie à l’infini comme nos grands amis galactiques blancs qui tiennent le monde
dans une main… je me sens grandir de l’intérieur afin de diffuser des milliards de doux mots d’amour sur la planète
terre. Elle en a bien besoin ! C’est notre dernier sursaut, le dernier moment de l’éveil, nous sommes de plus en plus
nombreux à souhaiter la paix et la lumière sur terre, sur notre terre, notre mère terre.
Depuis que j’ai compris, entendu, accepté et enregistré que c’est à moi (comme à toi) de fabriquer de la
paix sur la planète, je m’y emploie. Je cherche des complices, des soutiens, en quête de trucs et d’astuces
miraculeux.
Être en bonne santé, en belle santé et prodigieusement vivant est l’atout numéro un !
Être en paix avec moi : me libérer des folles croyances anciennes, vieillottes, si désuètes. Me départir des
habitudes nocives, débilitantes et/ou perverses… lâcher tout ce qui ne m’appartient pas ou tout ce dont je n’ai plus
besoin, se libérer de tout ce qui n’est plus utile concrètement dans son espace et, mentalement, dans la boîte à
souvenirs.
Remercier tout ce passé qui m’a amené à ce point, point de non-retour, en avant pour la vie, pour la vraie
vie, pour ma nouvelle réalité, pour cette nouvelle dimension… c’est moi qui fabrique mon monde et j’ai envie d’un
monde de paix et de lumière et d’amour. Et c’est tout aussi simple de le dire que de le créer ! Il suffit, il est bon, de
le penser et la création émanant de mon esprit, lui aussi créateur puisqu’en accord avec le divin, avec la vraie
source !
C’est tout aussi simple et aussi magique que cela, et moi j’aime être un Merlin l’enchanteur, et toi, moi,
nous, vous êtes capable de faire comme moi tout aussi simplement ! Imaginons des milliards d’êtres humains
pensants en créant de la paix, de la lumière, de la joie et de l’amour sur la planète…
Et bien voici le résultat : tout s’illumine merveilleusement et comme la lumière est une insatiable
voyageuse, elle chasse l’ombre qui disparaît…
Imaginons qu’à la veille d’une déclaration de guerre, tous les êtres humains vêtus de blanc s’immobilisent
en priant et en fabriquant de la lumière et de l’amour, que se passe-t-il ?
Le dictateur fou n’aura plus de poids… plus personne pour exécuter ses ordres fous… Car la liberté est
dans notre cœur. Il y a quelques dizaines d’années, Gandhi nous en a donné le magnifique exemple. Personne sur
cette planète n’a envie de voir ses enfants, ses parents ou ses conjoints mourir sur un ordre mortifère !

La liberté est dans notre cœur, la liberté est dans mon cœur, je suis le seul, la seule à respirer, à fabriquer
« ma » liberté et ma connexion à l’univers. Ma religion, ma reliance, mes croyances sont créés par moi uniquement
! Dès lors que je réalise cela, je peux me promener la tête haute ; je m’aime et je suis en accord avec moi et je suis
mon propre architecte, mon créateur, le fabricant de ma vie.
Personne, personne ne peut s’ingérer sans mon accord dans ma vie ! J’ai repris mon pouvoir, ma
souveraineté, mon autonomie, ma puissance, « je suis », JE SUIS UN !
Sauf si j’ai abandonné ma vie, sauf si j’ai donné la responsabilité de ma vie à d’autres que moi : un
despote, un médecin, un soigneur, un parent, un conjoint, un manipulateur, un patron, un maître…
Être capable de me dire « nelly je t’aime », réconcilier tous les personnages qui m’habitent, les accepter, les aimer,
ce sont mes amis de passage grâce auxquels je grandis.
Être heureuse, chaque matin, d’accueillir cette nouvelle journée. Chaque jour est le plus beau de ma vie !
Être enchantée de faire le point sur mes intentions, mes pensées et mes actes de ce jour déjà vécu. Me
remercier, car j’ai fait le maximum pour être au mieux de moi-même, de mes versions les plus abouties à ce jour.
Tout est juste
J’avance pas à pas
Sourire après sourire
Instant après instant
Dans cette vie
Je sais, j’ai appris, j’ai entendu
Que le passé est dépassé
Que le futur est déjà organisé (c’est un autre sujet, et les physiciens quantiques savent déjà l’expliquer)
Que seul existe, dans cette réalité, dans ma réalité, ici et maintenant, l’instant présent, cet infime instant
qui me met en connexion avec le créateur (lire Le mode de vie quantique de Franck Kinslow).
Ici et maintenant est ma vie !
Utile pour moi, pour l’unité dont je fais partie, pour le monde auquel j’adhère puisque je l’ai choisi, pour
l’univers. Mon intention est, elle devient l’intention du monde, je m’explique : dans l’espace quantique, tout ce que
je résous pour moi, je le résous pour tous les êtres soumis aux mêmes problématiques dans l’univers.
Le jour où j’ai compris que chaque fois que je résolvais un problème, que je trouvais une solution, que je
comprenais une leçon de vie, non seulement je gagnais des points de vie, de joie et de paix pour moi, mais
j’envoyais des solutions dans l’espace, dans le champ quantique et chaque personne aux prises avec la même
problématique se voyait recevoir instantanément la solution.
C’est comme pour les inventions, le jour où, à l’instant t, je dépose une enveloppe solo à l’INPI pour
entériner la primauté d’une innovation que je viens d’inventer, peut-être huit, dix, cinquante ou cent mille personnes
font la même découverte, cette solution leur parvenant également à ce même instant t !
Je m’explique encore : mon intention a une répercussion sur l’univers ! Quelle prétention nelly ! Eh bien
non, non, ce n’est pas de la prétention, c’est simplement une nouvelle réalité dans le champ des possibles où
l’intention prend l’autoroute spatiale de l’espace quantique, l’espace enivrant de tous les possibles.
C’est tellement simple que c’en est quasi inimaginable, voire inacceptable pour la plupart d’entre
nous.
Depuis plus de deux mille ans, il nous a été caché que nous avions cet incroyable pouvoir de création, que
nous étions à l’image du créateur, que nous étions le créateur de notre monde, que nous avions la possibilité de
vivre heureux, joyeux et libres dans un paradis d’abondance et d’amour.
Certains peuples premiers comme les Aborigènes d’Australie, les Amérindiens d’Amérique centrale, les
Mongols ou les Massaïs vivaient dans l’abondance et la joie jusqu’à ce que les colons blancs que nous avons été
les condamnent à coups de chimie afin de les exterminer, et de noyer dans l’alcool leurs extraordinaires croyances
animistes comme leur merveilleuse médecine ancestrale. Nous avons tant à apprendre d’eux pour revenir à la
source de notre être !